Menu mobile
  • Accueil
  • Services sommeil
  • Massage bébé
  • Décodage pleurs
  • Témoignages
  • RDV tél gratuit
  • En quoi consiste le coaching en sommeil ?

    En quoi consiste le coaching en sommeil ?

    Il s'agit de vous accompagner pendant 2 à 3 semaines à résoudre les difficultés de sommeil de votre enfant (pleurs au coucher, réveils nocturnes, réveils extra-matinaux, siestes inexistantes, etc...) pour qu'enfin le coucher devienne un moment apaisé et que votre petit puisse passer de bonnes nuits (et vous aussi...).
    Pour cela, nous construirons ensemble un plan personnalisé pour apprendre à votre enfant à s'endormir de manière indépendante et acquérir de nouvelles habitudes de sommeil.

    Il s'agit de :
    - créer un climat propice à l'endormissement,
    - lui donner de la sécurité & de la réassurance,
    - l'apaiser par votre présence physique et verbale,
    - être « donneur de temps » pour l'aider à « re-synchroniser » son horloge interne...

    Vous êtes l'expert de votre enfant : c'est donc vous et uniquement vous qui interagissez avec lui. Mon rôle est de vous guider et réajuster le plan, si nécessaire, au fil des jours et en fonction des améliorations ou difficultés rencontrées.



    Concrètement, comment ça se passe ?
    1) Un premier appel de 15 min offert : pour comprendre votre situation
    2) Un questionnaire très détaillé à remplir sur les habitudes de sommeil de votre enfant
    3) Une consultation (60 à 90 min) par téléphone ou visioconférence lors de laquelle je vous détaille mon analyse et nous co-construisons le plan de sommeil
    4) Soutien par téléphone pendant ces 2 à 3 semaines (jusqu'à 3h d'échanges téléphoniques selon âge & besoins) pour vous aider, évaluer les progrès, réajuster le plan, vous proposer des alternatives, si besoin, en fonction des réactions de votre enfant et des vôtres, avec analyse du journal du sommeil.

    FAQ, La Gardienne des Rêves

    Foire aux questions

    Quelques exemples de problématiques pouvant être réglées grâce au coaching en sommeil :

    Pourquoi attendre que mon bébé ait 6 mois avant de pouvoir démarrer le coaching en sommeil ?

    Avant 6 mois, les habitudes alimentaires et les capacités des bébés à s'auto-apaiser ne sont pas encore matures. Le bébé n'est tout simplement pas « prêt » dans son développement et ses cycles de sommeil ne sont pas encore suffisamment en place : il faut lui laisser le temps et s'assurer qu'à partir de 6 mois, il soit en mesure d'intégrer/d'apprendre ces nouvelles compétences. C'est pourquoi de 0 à 5 mois, je travaille davantage sur l' « hygiène » du sommeil (et non pas un véritable coaching), à savoir la mise en place de routines positives et de rituels rassurants ainsi que de nombreux conseils pour favoriser un meilleur sommeil tant pour le bébé que pour la maman.

    Je suis une maman allaitante. Puis-je malgré tout aider mon enfant à mieux dormir ?

    Tout à fait !
    Donner un biberon le soir au lieu du sein pour que votre enfant fasse ses nuits est un mythe ! La continuité de l'allaitement est tout à fait compatible avec le coaching en sommeil. Le plan de sommeil que nous bâtirons ensemble s'adaptera complètement à vos choix/objectifs (envie de garder au moins une têtée ou plus la nuit, etc) et doit bien entendu être adapté selon l'âge de votre enfant.

    Est ce que cette méthode est « sans pleurs » ?

    Tout changement chez un enfant tout comme chez un adulte peut provoquer de la frustration ou un mécontentement. Les pleurs sont un moyen pour les enfants de le faire comprendre. La méthode repose sur le fait que vous soyez toujours aux côtés de votre enfant dans ces moments difficiles pour pouvoir le rassurer. Il ne se sentira donc pas « abandonné » comme cela peut être le cas avec d'autres méthodes.

    Est ce que vous pouvez me garantir que mon enfant va « faire ses nuits » à la fin du coaching ?

    Mon rôle est de vous informer si vos objectifs en début de coaching sont réalistes en fonction de l'âge et de la situation de votre enfant.
    Toutefois, il existe 2 raisons principales qui peuvent altérer les résultats :